Martine Lignieres-Cassou
Martine Lignieres-Cassou



Credits

Interviews

Start

Index

The Team

Help

Aims

email

[ European Commission, DG V ]

© May 2001

European Database: Women in Decision-Making

Martine Lignieres-Cassou

Elle s'engage très tôt dans la vie politique et associative. Elle rejoint la jeunesse étudiante chrétienne car elle est issue d'un milieu culturel catholique de droite. Vers 18 ans, elle commence à militer dans les milieux de la gauche extrême, puis fréquente le MJS (Mouvement de la Jeunesse Socialiste).

Diplômée de l'enseignement supérieur, elle s'est mariée et a eu deux enfants, ce qui l'a éloignée de la vie politique.

Féministe dans les années 70, elle a participé au MLAC (Mouvement pour la Liberté de l'Avortement et de la Contraception) en faveur des nouveaux droits des femmes (loi Veil de 1975).

Elle adhère au PS en 1975. Elle milite pour les femmes au sein de la fédération socialiste des Pyrénées-Atlantiques. En 1977 elle est responsable du secrétariat fédéral aux droits des femmes. Elle est favorable à la création d'un ministère des droits des femmes en 1981. Elle participe à l'Assemblée des Femmes, association créée par Yvette ROUDY et Colette AUBRY.

Conseillère régionale des Pyrénées-Atlantiques en 1982, elle devient 1ère adjointe au maire de Pau en 1995. Elle est élue députée en 1997. Elle est présidente de la Délégation Parlementaire aux Droits des Femmes à l'Assemblée Nationale.

Elle croit beaucoup aux décisions législatives pour la promotion des femmes dans la vie politique (lois sur la parité, la contraception, l'IVG…) et dans la société française.

to the top